Achat de terrain : comment savoir si je suis raccordé aux réseaux ?

Au lieu d’acquérir une maison directement bâtie, certaines personnes préfèrent faire construire leur logement. Pour concrétiser ce projet, il est indispensable d’acheter un terrain. Toutefois, quelques terrains ne sont pas conçus pour la construction d’une maison. Des critères sont à prendre en compte tels que le raccordement aux réseaux ou la viabilisation d’un terrain.

Qu’est-ce qu’un terrain viabilisé ?

Dans le cadre d’un achat de terrain et raccordement réseaux, un terrain viabilisé dispose de toutes les installations indispensables pour être raccordé aux divers réseaux. Autrement dit, il s’agit d’un terrain raccordé aux réseaux et aux voiries de base tels que le gaz, l’eau potable, l’électricité, le téléphone et l’assainissement des eaux usées. Un terrain est alors dit non viabilisé lorsque celui-ci ne présente aucun accès aux réseaux classiques. Bien entendu, il est envisageable d’acheter ce type de terrain, mais il est nécessaire de prévoir un budget important pour la viabilisation. Dans ce cas, vous devez évaluer le prix d’acquisition du terrain pour éviter d’investir plus que ce qui a été prévu.

Comment reconnaître un terrain raccordé aux réseaux ?

Pour savoir si un terrain est viabilisé et qu’il peut accueillir une maison, il est conseillé d’analyser sa proximité avec les réseaux publics. Si vous trouvez un poteau électrique non loin du lieu, c’est déjà une bonne nouvelle. Dans le cas contraire, il faut vous assurer que le terrain pourra être raccordé facilement au réseau d’électricité. Pour approfondir vos recherches, il est également utile de vous renseigner auprès du voisinage ou de contacter les services de l’urbanisme de la mairie. La seconde option vous permet de réclamer un certificat d’urbanisme pour le terrain. Par l’intermédiaire de ce document, vous serez figé sur l’achat de terrain et raccordement réseaux. Pour un terrain non viabilisé, ce précédent document indique le coût total pour une opération de viabilisation du lieu.

Combien coûte un terrain non viabilisé ?

Pour estimer le prix d’un terrain non raccordé aux réseaux, vous devez prendre en compte quelques paramètres, en particulier son emplacement. Les accès voirie menant à votre futur logement doivent également être vérifiés. En effet, plusieurs engins de chantier auront besoin d’y accéder librement. Si le terrain est difficile d’accès, il faudra réaliser des aménagements spécifiques. Ces paramètres sont des arguments pour définir le prix d’un terrain non viabilisé pendant la négociation. En règle générale, et en fonction des vendeurs, un terrain non raccordé coûte près de 50 % moins cher au mètre carré qu’un terrain viabilisé.

Le bornage d’un terrain est il obligatoire ?
Sur quel type de sol construire sa maison ?